excellent, party-time.

Publié le par Etienne

Fébrile lecteur ! Tu as vu un petit (+1) sur ta page de flux rss ?
Tu as lu un titre de note alléchant sur blogbd.freu ou autre ?

TU ES DECU !!! Oooh comme je te comprends.
Tu fulmines, tu écumes, tu déchires tes vêtements en te frappant le torse : tu en fais trop.

Je n'ai pas fait cela pour te punir. Mais pour te grandir. Bois au calice de la frustration, ça te fera les pieds.


Bon cela dit, j'avais un message à faire passer. Pour les plus observateurs d'entre vous, vous aurez remarqué que la source est tarie depuis plusieurs mois... à tel point que de la pub s'est même invitée entre-temps (suffit-il de touiller l'interface over-blog pour la dissiper ? )
Quelles raisons zà celate ? Outre le fait que je manque de temps cette année - beaucoup plus que l'année dernière - je ne baigne pas dans une ambiance très propice à la CREATION (vent dans les cimes, ouragan dans mon coeur) et je ne me satisfais plus de certains réflexes humoristiques que j'avais fait miens - ce brûlant désir d'absolu en moi... vraiment je n'y peux rien ! Mais que je souffre.

Je ne peux pas vous dire que ce blog ferme, j'y tiens quand même, et j'espère avoir le temps de réfléchir à quelque chose dans les semaines qui suivront. Je tiens juste à m'excuser de faire le mort pour l'instant. ( ce qui est sans doute mégalo de ma part. Pleuriez-vous chers enfants ? J'en doute. Dites-moi que si.)

Dernière chose : merci à tous ceux qui sont venus me voir au festiblog. Je suis franchement honteux des dessins que je vous ai faits ; je ne savais pas trop comment m'y prendre, j'avais du matos pourri, je mettais trois plombes, etc. (quand l'autre Sécheresse se tapaient des petites aquarelles trop stylées en deux minutes...) Donc j'ai pris note de plusieurs choses pour une éventuelle prochaine fois (TOUT ce que tu veux Mike).
Merci aux festivaliers de leur présence, et merci à tout le monde de votre patience.

Comme disait Francis Lalanne, on se retrouvera.

Il disait aussi, si la mort me programme sur son grand ordinateur, elle ne prendra que mon âme, mais elle n'aura pas mon coeur, ce qui m'a toujours fait rire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
1h de discussion avec des amis sur le sujet des cuillères.<br /> Ce fut un plaisir de pouvoir étayer mon argument que Dieu est une cuillère grâce au testament écrit que le surimi nous a laissé.
Répondre
A
Chers lecteurs du blog, OUI, il est bien vivant !<br /> <br /> Monsieur le chien a vendu la mèche, Surimi bleu a totalement lâché le dessin. La bonne nouvelle est qu'il a fini par décrocher son agrégation et qu'il semble s'en être allé vers des destinations exotiques.<br /> <br /> Voilà, vous pouvez être rassurés, le petit taupin est (enfin) devenu grand !<br /> <br /> Un petite pensée chaleureuse pour tout ceux qui comme moi ont suivi ce blog. Il m'a convaincu que l'on pouvait mêler la souffrance des années de prépa et des concours avec la dérision et le talent. Bref, je serai toujours jaloux de lui.<br /> <br /> Portez vous bien et adieu.<br /> <br /> A.
Répondre
T
Avez-vous un malentendu avec votre amant qui a conduit à la rupture et vous avez essayé de vous réconcilier avec lui ou elle mais il / elle ne vous donne pas de réponse positive et vous sentez que quelque chose ne va pas bien dans votre relation et vous avez besoin d'une solution rapide , contactez le Dr Ajayi aujourd'hui et veillez à ce que votre vie amoureuse revienne pour le mieux avec votre ex, le Dr Ajayi m'a aidé à rétablir la paix dans ma maison parce que mon mari m'a quitté pendant 9 mois et a vécu avec une autre femme et n'a jamais voulu rentrez chez vous, mais avec l'aide du lanceur de sorts Dr Ajayi, il est revenu à la maison après 3 jours après qu'un puissant sort de restauration ait été fait par le Dr Ajayi. Donc, si vous avez besoin d'une solution rapide dans votre relation ou votre mariage à l'aide d'un lanceur de sorts, contactez le Dr Ajayi maintenant par e-mail: drajayi1990@gmail.com ou Whatsapp: +2347084887094
Répondre
M
Mais enfin quelqu'un sait s'il est encore vivant, au moins ?
Répondre
T
Et voilà, cela fait dix ans. Pfou, ça ne nous rajeuni pas.
Répondre